Influenza aviaire

Après plusieurs pays du Nord de l’Europe, la France a détecté un foyer d'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) de souche H5N8 en Haute-Corse. Le cas a été identifié dans le rayon animalerie d’une jardinerie située à proximité de Bastia, suite à la constatation de mortalités anormales parmi les volailles détenues. Tous les oiseaux ont été euthanasiés.

Après avoir pris connaissance de ce cas d’IAHP, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien DENORMANDIE a réuni l’ensemble des services du ministère et le laboratoire national de référence et a décidé de placer l’ensemble du territoire national métropolitain en niveau de risque « élevé » à compter du 17 novembre 2020.

Compte tenu de la saison actuelle de migration des oiseaux, cette situation alerte sur le risque d’introduction de ces virus en France et souligne l’importance de maintenir une vigilance particulière sur le territoire français.
Pour rappel, l'ensemble des communes du département des Deux-Sèvres, qui est situé sur le trajet d'un couloir de migration des oiseaux sauvages, est placé en "risque élevé" par arrêté ministériel depuis le 4 novembre 2020. Il est donc nécessaire de RESPECTER LES MESURES DE CLAUSTRATION POUR TOUS LES OISEAUX DOMESTIQUES (ÉLEVAGES ET BASSES-COURS).

A ce titre, les mesures suivantes s’appliquent à l’ensemble des départements de l’hexagone et sont donc applicables au département des Deux-Sèvres (arrêté ministériel du 16 mars 2016 modifié), à savoir:

- la claustration des volailles ou la mise sous filet

- l’interdiction de l’organisation de rassemblements et la participation des volailles originaires des zones concernées dans les zones au risque « négligeable » ;

- l’interdiction de transport et de lâcher de gibiers à plumes ;

- l’interdiction de l’utilisation d'appelants ;

- la surveillance clinique quotidienne dans les élevages commerciaux et non commerciaux ;

- l’interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l'arrivée de la France ;

- la vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.

Ces mesures de prévention ont pour but de protéger les volailles domestiques d'une potentielle contamination qui aurait des conséquences désastreuses pour les échanges et exportations d'animaux vivants et de viandes de volailles. Elles engendreront des contraintes fortes principalement dans les filières exclusivement en plein air (volailles grasses, sous signe officiel de qualité). Des aménagements des cahiers des charges notamment pour les productions sous signe de qualité officiel seront temporairement nécessaires.

Le retour à un niveau de risque "modéré", en l'absence de foyer ou de cas, pourrait intervenir en janvier, après la fin des migrations si le contexte sanitaire le permet.

L’influenza aviaire hautement pathogène est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse qui affecte les oiseaux.

Retour